Faire plaisir aux enfants sans tomber dans la surconsommation de Noël

Dans deux mois, c’est Noël. Les grandes enseignes sont en train de lancer leurs campagnes de Noël.  Pour celles qui vendent de jouets, le moment est crucial et ils vont mettre en place tous leurs moyens pour atteindre leur cible. Certains le font sans scrupules quant au message véhiculé tant que celui-ci génère des ventes.

Vous avez décidé de dire « oui » à faire plaisir aux enfants, et « non » à la surconsommation de Noël? Voici quelques conseils.

Pour commencer, et si on évitait que les enfants regardent les catalogues des jouets et d’autres publicités pour que  les marques ne décident pas à leur place? Au passage, on éviterait de les exposer à une vision réductionniste du jeu telle que « jouets pour fille » et « jouets pour garçon ». Vous pouvez toujours  les feuilleter en cachette pour prendre des idées.

Tout comme les entreprises, faites un bilan. Rappelez-vous des cadeaux de l’année dernière et identifiez les échecs et les réussites. Qu’est-ce qu’il a ressenti au moment d’ouvrir le paquet? Est-ce qu’il a joué pendant l’année? Où on le garde maintenant?

C’est aussi le moment idéal pour trier les jouets : vous gagnerez de la place et aurez des pistes. Il manquerait quelque chose? On trouve des doublons?  Des pièces de jouets différents mélangées? Peut-on améliorer le système de rangement?

Une autre option pour éviter l’encombrement et faire plaisir : les cadeaux expérience comme des entrées pour un spectacle, pour un parc à thème, etc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *